Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 12:18

Un intense déchirement...
En quelques heures, des êtres vivants qui nous entourent, disparaissent dans la violence, la brutalité, la cruauté.  Un vertige... la commotion des visions où se melent aux images de la vie, à la naîveté du regard de nos compagnons, de leurs yeux étonnés, celles de leurs morts, de leurs fuites éperdues, de leurs souffrances, de leurs agonies solitaires, de leurs confiances trompées et piégées.

Voir l'article concernant la tuerie des chats dans le refuge de l'association:
Les chats du maquis
link Leschatsdumaquis.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Association Bastet - dans COMMUNAUTE
commenter cet article

commentaires

Les Chats du Maquis 06/12/2008 10:22

Je tombe par hasard sur cet article que je n'avais pas vu.

Comme je me suis inscrite à ta communauté, je viens de publier mon nouvel article chez elle ; comme je le ferai dorénavant.

Et c'est ainsi que je découvre ce billet que tu avais publié pour nous soutenir.

Lire tes lignes me fait chavirer le coeur...

Je vais publier bientôt sur mon blog "la lettre ouverte à Monsieur le Président de la République" que j'ai faite pour attirer son attention sur le fait que "l'enquête" soit bouclée mais que les investigations ne semblent pas avoir été faites correctement... Le coupable ne va pas être inquiété :-(

C'est peut-être un coup d'épée dans l'eau mais je devais le faire.

Une chaminaute m'a dit très justement que dans un cas similaire, avec des humains, une cellule psychologique aurait été immédiatement ouverte, où les bénévoles traumatisés auraient pu parler de leur effroi. Bien sûr, comme ce ne sont "que des chats", ce n'est pas grave.........

Merci Nath pour ta sollicitude qui me touche beaucoup.

Ronrons tendres et bon week auprès de tes amours à quatre pattes.

Rose