Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 18:48

 







Découvrez la playlist New playlist avec Glenn Gould
Repost 0
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 19:46

 

 



LA PROTECTION DES CHATS:


Les points positifs:


-La plupart des habitants acceptent maintenant la présence des chats dans les jardins. La constance des soins prodigués, le suivi quotidien sont appréciés et reconnus.



 

Le rôle des nourriciers est essentiel:


Le rôle des nourriciers est de suivre quotidiennement sur le terrain la qualité de vie des chats, d'assurer leur protection et les soins sanitaires, dont l'alimentation est le premier de tous. Il est évident que les soins prodigués aux chats, s'effectuent alors que les chats sont stérilisés et que le contrôle des naissances est effectif.

Il est important de noter que le suivi quotidien permet de s'assurer que les effectifs de chats ne sont pas modifiés par l'arrivée de nouveaux chats, consécutive à des abandons.


Tout nouvel arrivant est aussitôt pris en charge.

-S'il s'agit d'un chat perdu, les maitres sont cherchés.

-S'il s'agit d'un autre animal perdu, un chien par exemple, des recherches similaires sont effectuées.

-S'il s'agit du sauvetage, d'un animal en détresse il est aussitôt pris en charge.

Il est important également de savoir qu'un groupe de chats accepte mal un nouveau venu, la nourriture ne signifie pas un gonflement des effectifs automatique, car les chats défendent le territoire où ils se nourrissent. La population des chats se stabilise autours de groupes stables. Certains chats rejetés peuvent souffrir de la faim. Connaitre le territoire d'un groupe, permet également de s'occuper mais très rarement, d'un solitaire curieux, égaré, tenu à l'écart, aperçu au delà des limites du territoire et enrayer ainsi une nouvelle implantation de chats.

POUSSY.jpg

Le cas de Poussy:

Poussy s'est retrouvé dans les jardins car une famille qui l'avait adopté chaton, le laissait à la rue en permanence. Sa présence avait été remarquée. L'absence visiblement de soins, tatouage et stérilisation nous ont fait intervenir. Avec l'accord des anciens propriétaires il a aussitôt été adopté, tatoué, stérilisé.



Notre action principale consiste donc a maintenir et pérenniser notre rôle de nourricier et de protection sanitaire des chats. Cela demeure la priorité des priorités.


Notre éthique, en tout premier lieu consiste au refus de l'euthanasie de complaisance mais aussi, à effectuer une recherche constante de relations harmonieuses entre les animaux et les habitants. Le soutien aux nourriciers est considéré comme un maillon indispensable pour effectuer un suivit sur tous les terrains , sauvegarder les chats à long terme. La responsabilité des nourriciers est indispensable et majeure. Nous essayons également de transmettre l'idée que les chats vivants librement mais accueillis correctement à nos cotés peuvent devenir des animaux de compagnie et être apprivoisés.


Nous déplorons le décès de Madame M. qui nourrissait une petite chatte blanche et noire. Son engagement, par ce simple geste quotidien était important. Elle nous manquera. Le relais a été pris auprès de cette chatte par une voisine. Il est important d'en surveiller la régularité.

 

LE COIN DES CHATS

-Le coin des chats  est apprécié pour son esthétique, ses plantations, son coin café, et sa propreté.


-L'idée est d'accueillir les chats dans un cadre valorisé par des ornements de jardins, plantes, massifs parfumés, jolis récipients à nourritures et ainsi, associer l'idée de beauté, d'harmonie à la présence des chats...


Un projet de niches végétales est en cour.

L'idée ici est d'incorporer sous une jardinière de fleurs, un abris à chat, une petite niche pour l'hiver. La présence des chats se fond ainsi dans un cadre naturel de verdure pour le bonheur des chats qui aiment dormir sous les arbustes, abrités, au chaud, et des habitants pour l'esthétique.

Deux niches végétales ont été construites par un habitant, (Compagnon exerçant la restauration des bâtiments historiques) mais elles ne sont pas finies. L'hiver approche et la mise en place des niches ne sauraient tarder.

Cette idée peut séduire les habitants d'autres quartiers

abris-chou-copie-1.jpg


LA GARDE DES ANIMAUX DE COMPAGNIE


-Les personnes qui protègent les chats vivants librement, sont sollicités pour garder les chats et animaux de compagnie lorsque les maitres s'absentent occasionnellement.


- Chacun peut constater, le chaleureux contact noué avec les chats du jardin. (câlins, approches ...)Les chats se retrouvent entre eux en compagnie, mais aussi avec nous. Ils montent sur les genoux, font des câlins, appellent en cas de détresse.... Il faut dire que les chats vivants a l'extérieur ont la même capacité à se sociabiliser que les animaux dit "de compagnie".


Les animaux ayant des maitres aiment également aller dehors. On peut croiser dans le même groupe un chat de propriétaire et un chat parrainé mais qui prefère rester dehors. Les chats commencent à être connus on pourrait dire "personnellement" par tout le monde, avec leurs noms, leur personnalité etc....


Le monde des animaux de compagnie et celui des animaux vivants librement dans les jardins est très proche. Contribuer a partager ainsi le même univers, par des gardes ou tout autre moyen permet de rapprocher les habitants de ces chats, de ne pas rejeter les bêtes libres, de faire encore davantage connaitre, aimer et accepter ces êtres vivants, ces personnalités félines, parmi nous. Certains chats, lors de rencontres épistolaires vont jusqu'à séduire un habitants et choisir de rejoindre définitivement la maison d'un maitre.


Poggy: du16 au 20 février: 4j

Rouky: le 21 et 22 février 2j

Ipso: du 3 au 13 avril 11j

Rouky; le 11 avril 1j

Poggy: du 9 au 16 mai 13j

Ipso: du 4 au10 juin 7j

Margot: du 12 au 21 juin 10j

Rouky: du 12 au 21 juin 10j

Poggy: le 27 juin 1j

Poggy: le 30 et 31 aout 2j

Rouky: le30 et 31 aout 2j

Tosca: le 17 et 18 juillet 2j

Rouky: le 30 et 31 juillet 2j

Poggy: le 30 et 31 juillet 2j

Tosca: du 5 au 10 aout 6j

Ipso: du 14 au 23 aout 10j


Total 85 gardes

 

 

 

UNE PRESENCE FACE A L'URGENCE D'UN ANIMAL EN PERIL


AIDES IMMEDIATE AUX ANIMAUX EN PERIL

Les personnes qui protègent les chats sont sollicités pour intervenir dans le sauvetage d'animaux en danger immédiat. Des sauveteurs pour animaux, disponibles sur simple appel n'existent pas, exception faite des pompiers, que l'on ne dérangent pas pour des oiseaux ou des hérissons par exemple et les urgences vétérinaires ne sont pas sollicitées pour des animaux vivants librement.

On s'est donc chargé des animaux signalés, ou déposés en obtenant rapidement l'appui des professionnels, vétérinaires/spécialistes/LPO,

un bébé hérisson, bébé pigeon, une pie, un passereau, un martinet.


Les sauvetages réussis

B-b--H-risson-3.jpgMargot-9.jpgCharlie-Bird-statue.jpg

Ils n'ont pas eu cette chance:

Photo-Passereau.jpgSP A0063

LE COMBAT POUR L'ACCEPTATION DE ANIMAUX VIVANTS DANS LES VILLES:


Nous avons été cette année particulièrement sensibilisés par les similitudes rencontrées entre le sort des chats libres, celui des pigeons ou des oiseaux considérés comme nuisibles.


D'une manière général les animaux vivants librement dans les villes sont perpétuellement menacés dans leur survie immédiate. Il est temps comme pour les chats d'accorder une place aux animaux, à nos cotés dans les villes.

De nombreux préjugés empêchent cette cohabitation harmonieuse.

Nous rejoignons le combat contre la liste des animaux dits nuisibles, pour accorder une place aux pigeons dans les villes grâce à des pigeonniers contraceptifs et bien sur pour que le statuts des chats libres soit valorisé et respecté.
Création du forum d'entraides pour la protection des animaux vivants librement dans les villes.
Les pigeons bisets n'ayant pas de forums francophones, le forum porte leur nom:
http://sos-pigeons.forumactif.net/


LE CAS DES HERISSONS

Chaque jours les hérissons rejoignent les chats pour manger. De la nourriture et de l'eau est à leur disposition.

La disparition dans le courant du mois de septembre des hérissons adultes est préoccupante. Seuls restent huit jeunes de différents âges.

Un signalement a été fait au Sanctuaire des hérissons qui recense la mortalité des hérissons sur le territoire.

Tout est possible: Chasse (chasse,maladies, empoisonnements, nouvelles clôtures entre les jardins....)

Aucun corps n'a été trouvés.


LES DANGERS QUI GUETTENT NOS PROTEGES

-L'année 2006 et le début 2007 laissaient présager de difficultés récurrentes à faire accepter la présence dans les jardins, des chats, auprès de personnes pathologiquement hostiles aux animaux.


-Les dramatiques disparitions se sont interrompues avec le déménagement du propriétaire d'un chien, un staf américain ayant tué une chatte de manière certaine (la minette de N.) mais avec certitude, également d'autres chats, y compris des chats appartenant à des pavillons voisins. Ce personnage était violent, agressif à l'égard de tous et entrainait son chien au mordant dans un espace non clos.


-Le deuxième déménagement concerne un propriétaire de la résidence qui a vendu son appartement. Il avait attisé la haine des chats par diverses procédés et malversations. A partir de son départ toutes attaques directes sur les animaux et les personnes qui s'en occupent se sont calmées et interrompues.


- Un danger et une menace encore présente mais dont l'origine est indéterminée.


-Le 1 septembre 2008 le chat "Le Ptit frère"a disparu . Il fréquentait un petit coin ombragé l'été, juste derrière le grillage de la résidence et donnant sur une petite rue voisine. L'été, ce petit coin abrité du soleil convient aux chats qui parfois se rejoignent à cet endroit pour de longues siestes sous un grand arbre.


-On peut présager que cette disparition est le résultat d'une malveillance criminelle de proximité, agissant dans l'ombre car en juin 2007 c'est Harry Potter qui a disparu, c'était un compagnon du Ptit frère, allant au même endroit.

LE PTIT FRERE

-La disparition du Ptit frère est peut être aussi du à un trafic qui a eu lieu de mai 08 à mi septembre 2008. Un homme a été arrête pour trafic de chats (plus de 800)

-Dans cette petite rue en effet trois chats ont disparus. (Fantomette blanche et noire, appartenant à une villa, le Ptit frère de couleur noir, nous appartenant, et un petit noir appartenant à un autre pavillon.)

Les chats auraient été vendus a des particuliers, ce qui est peu crédible car le Ptit frère était trop farouche.

-Les tourments dus à ces dangers omniprésents marquent profondément les personnes qui s'occupent des chats. Les chats sont tous apprivoisés et parrainés mais leur goût pour la sieste en plein air ne les pas abandonné. Les chats se retrouvent volontiers dans ce petit coin de rue, ombragé, à l'écart du passage, sous cet arbre.


-Les disparitions ont eu lieu la plupart du temps, durant les mois d'été. Cela implique une surveillance tout au long de l'année mais surtout une vigilance ininterrompue en raison du trafic routier .

Chaussette

-Le cas de Chaussette:

A l'autre bout de la résidence, la disparition épisodique de Chaussette est la conséquence de son emprisonnement occasionnel, dans le vide sanitaire d'une villa. Cette chatte craint les orages, le vent, les chiens sans laisses. Elle se réfugie là bas, puis la trappe se referme (!).

Malheureusement, hostiles aux chats, les propriétaires, sollicités trois fois dans l'année pour ouvrir la trappe derrière laquelle miaulait l'animal depuis longtemps, ont menacé de tirer la chatte au fusil (!)


Conclusions


Le respect des chats et des animaux vivants à nos cotés n'est pas acquis. De nombreux dangers les guettent toujours. L'urbanisation, le trafic routier, mais aussi l'ignorance, les craintes superstitieuses et les préjugés, jusqu'à la publicité que nous faisons à nos animaux nuisent parfois aux chats et au travail réalisé, mais la persévérance, une action exemplaire, respectueuse, réussit à convaincre des personnes de bonnes volontés de donner une place aux animaux dans les villes. Cela permet de partager avec beaucoup les valeurs de respect à l'égard des animaux.

"Rien n’arrête une idée en marche dont le temps est venu." Victor Hugo

Nous poursuivons notre protection des chats au quotidien, notre réflexion sur le sort réservé à nos compagnons et les meilleurs moyens de les protéger....

Repost 0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 18:47
 Je vous confie ici ma methode très simple d'emploi pour retrouver votre compagnon chat disparu, s'il est vivant encore, grâce à cette methode vous avez un maximum de chances de le retrouver et ce rapidement...
J'experimente cette methode depuis plus de vingt années, années d'experience de terrain, étant actuellement responsable bénévole de protection animale, j'ai decidé de vous en faire part, j'espère que cette annonce restera en ligne le plus longtemps possible car elle sera d'une grande utilité pour les gens qui ont perdu leur chat ou chaton.

Que vous ayez perdu votre chat près de chez vous ou ailleurs, sa réaction sera de se cacher immédiatement, surtout s'il ne connait pas l'environnement où il vient de s'égarer, s'il le connait ce peut etre pareil suite à choc, douleur, grosse frayeur, maladie debutante le perturbant, lui donnant de la fievre, troublant son audition, sa vue, etc...

La methode est simple : à la tombée de la nuit appelez le à très haute et intelligible voix, tous les quarts d'heure ou vingt minutes, durant 5 bonnes minutes pleines et ce chaque demie heure minimum, durant minima 3 heures au total, cela fait minima appeler votre chat 6 fois par soirée, plus si vous le desirez. Perso, j'appelle toutes les vingt minutes 5 bonnes minutes. Faites le calmement, fortement (tans pis pour les voisins jusqu'à 22h il n'y pas de tapage nocturne), de la tombée du jour à quelques heures plus tard. Appelez le "sans relache" toutes les demie heures minimum, chaque fois 5 minutes et vous recommencerez chaque soir pendant une dizaine de jours s'il le faut. En general, votre chat va vous entendre dés la "premiere nuit", mais ne va pas bouger, vous reperer la "seconde nuit", et reperer d'où vient votre voix et va sensiblement alors tenter de se rapprocher dès qu'il comprendra qu'il peut s'appuyer sur votre voix pour se reorienter et revenir.
Alors il va entamer sa plus longue marche, s'il est blessé, affaibli, cela lui sera difficile mais il reviendra même sur 3 pattes!!!! Il va vous falloir insister qu'il prenne confiance, il peut avoir perdu plusieurs kilos, être aphone, en general, il est dans un rayon de 250 metres ou 300 metres autour de l'endroit ou il s'est sauvé, et il vous entendra encore plus loin, car la nuit, la voix resonne. Il ne faut pas avoir peur de le l'appeler fortement par son nom. Vous pouvez en plus siffler de temps à autre avec un sifflet à ultra sons.
Il ne faut pas s'eloigner du point de depart ou bien si vous le faites, il faut le heler de l'exterieur du cercle de recherche vers l'interieur exclusivement, sinon, vous allez eloigner votre chat et ce n'est pas du tout le but.

Pourquoi est ce que cela fonctionne? Simplement parce qu'un chat vit dans un monde d'odeurs, et de sons connus, que s'il se perd ou s'il ne voit plus bien suite à un choc, ou autre raison, il ne retrouve plus ses odeurs, ses marques et se perd, parfois même à 50 metres de chez lui ou plus près et peut paniquer et se terrer dans un coin, une cave, un tas de bois, un pare choc de voiture.
Cela marche après un mois d'absence, comme après plusieurs mois ou un an si le chat reconnait votre voix, le tout est que cela soit repetitif, à heures fixes, la nuit, et dure assez longtemps que votre chat vous entende et comprenne que les sons seront repetés, chaque soir. Pourquoi le soir? Parce que la nuit porte les sons autrement plus loin vu le calme alentour, la voix porte à plusieurs centaines de metres, le jour les autres bruits etoufferont le son de votre voix et ce sera peine perdue qu'il vous entende...
Un monsieur de mon village a retrouvé son chat après 5 mois de disparition, c'est actuellemnt notre record max, il est revenu très affaibli mais revenu.

Je veux finir sur de l'espoir car il faut avoir du coeur au ventre, là bas dans la nuit, votre chat vous espère, vous attend, il n'est sans doute pas trop tard, même six mois après, un an après, il peut etre nourri par une voisine, un voisin, qui ne sait pas que c'est le votre, et le chat voit mal et surtout assez flou au delà de 6 metres, il ne distingue pas les mêmes couleurs que nous et se balade dans un univers de tons relativement gris, d'odeurs d'ou le fait qu'il se perd facilement et souvent pas loin de chez lui..
Si vous avez un peu de patience, beaucoup d'amour, une bonne voix qui porte un peu, pas peur d'appeler et de lancer votre voix dans la nuit, et un brin de chance, vous retrouverez votre chat...

Cette technique est très fiable et fonctionne très très bien, elle va vous couter 5 minutes de votre vie chaque vingt minutes, quelques soirées dans votre vie, et vous retrouverez votre gentil compagnon perdu dans la nuit qui doit etre terrorisé, si vous le faites, au moins vous aurez tenté, plein de gens en ont bénéficiés dans mon village, cela fonctionne très bien. Ne l'attendez pas forcemment le premier ou le deuxieme soir, perseverez, minima une dizaine de jours.

Je souhaite également dire aux gens qui demenagent que le chat a besoin de "plusieurs mois" pour prendre ses nouvelles marques, et qu'on ne "sort pas un chat" dans son nouveau jardin dés son arrivée, on attend minima un mois et demi à 3 mois, plus si on peux avant de sortir le chat. N'oubliez pas au passage de le faire vacciner, stériliser et surtout tatouer avant de le sortir.
Je n'y gagne rien qu'à vous aider à retrouver votre chat et ça c'est du bonheur!!!!...

Auteur : Mlle Patricia Franckhauser (Responsable bénévole de Protection Animale)

 
Les affiches

Auteur : Le chat libre de cordes et environs

Si vous avez perdu votre chat, il est important de poser des affiches A4 avec photo couleur du chat, un grand "perdu NOM DU CHAT, chat COULEUR", numéro de tatouage, quartier de disparition... et votre téléphone, sous feuille classeur plastifiée, sur tous les abri-bus, poteaux et cabines téléphoniques, tabacs, presse, boulangeries, bars, supérettes, jusqu'à 800 mètres du lieu de disparition du minet, et ce tous les 20 à 30 mètres maximum (choisissez les carrefours, tous les endroits où les gens patientent, s'arrêtent, regardent), préveniez avec affiches toujours les vétos du coin, refuges, spa, associations de protection féline, gendarmerie, mettiez de la nourriture autour de la maison, appeliez votre chat lorsque la nuit tombe et, le matin, très tôt, avant que la ville ne s'agite. Renseignez-vous auprès des gens ayant plusieurs chats... les chats perdus cherchent la compagnie d'autres chats, même s'il leur arrive d'en être chassés.

Bon courage et bonne chance


Méthode simple pour retrouver son chat
Repost 0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 19:49
Apéritif de crevettes fraiches


Vince dormant

Repost 0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 18:51
neige-2.gifTout le monde est là. Il fait meilleur. Les chats vont bien.
Ils souhaitent et moi aussi, la bonne année à tous et à leur compagnons des quatres coins du Monde.
Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 12:18

arb_plante_058.gifUne semaine de grand froid puis une journée de déluge.
Hier je suis allée au rendez-vous avec les chats pour le banquet du soir, sous un plein déluge. Il ya avait juste Pomme qui était là, trempée. Elle a mangé sous un porche d'entrée, à l'abri. J'ai entendu miauler et Yin est apparu de sous un buisson, en faisant des bonds d'un buisson à l'autre pour ne pas recevoir la saucée. Je lui ai donné une assiette sur le balcon du rez de chaussé. Il était trempé aussi...
Avec les manches de mon manteau j'ai essayé de les essuyer...

J'ai appelé en vain le petit groupe, personne n'était là.
Je suis rentrée en guettant une accalmie pour finir la distribution. Vers neuf heure la pluie a cessée. Une chaleur douce contrastait avec cette semaine glaciale.
Je suis ressortie. Les uns après les autres ils sont venus se restaurer. Pas de grosses faims à ma grande surprise!

J'ai essuyé les uns et les autres en les frictionnant et ils ont adoré.
J'avais déplacé une niche sur le balcon du rez de chaussé. Les chiens qui déambulent et passent sans maîtres, effraient les chats. Ils ne se sentent pas protégés dans les niches, au raz du sol. Protégée par le balcon, j'ai vu Pomme qui s' était installée dans la niche toute douillette. Elle ne s'est pas levée pour manger à nouveau de peur de perdre cette belle place.
J'ai retiré l'oreiller et le tissus placés dans un grand pot de fleur sur ce balcon, ou dort la Lionne car tout était trempé. J'ai vite mis un carré de chaise et un autre tissus et en partant j'ai vu que la Lionne trempée était dedans. J'ai pris Saumon et je l'ai mis d'autorité dans l'autre niche du jardin dont j'ai coupé l'accès aux chiens par des pots de fleurs. Elle venait d'être nettoyée et bien isolée avec des mousses dedans. Ce matin il y était encore!

Cette semaine glaciale a fait que Patch n'est venu qu'un jour sur deux. J'aimerais savoir ou tous se réfugient. Chaussette, elle, a disparu depuis cinq jours. Cela commence à devenir inquiétant encore une fois. Pirate aussi est venu par intermittence. C'est la première année que le froid a raison de leur fidélité. Jamais ils ne manquent le rendez-vous sauf lorsqu'il s'est passé un évènement dramatique.

J'attends avec hâte la niche végétale pour le Roudoudou noir. Il avait pris l'habitude de ce sécher les pattes dans la niche qui a été déplacée, sans dormir pour autant dedans. Il va dans le coin ou elle était et il constate qu'elle n'est plus là avec un air désappointé. Pour le rassurer je lui fait milles câlins.

Je ne peux m'empecher de penser à quelques personnes qui possèdent des terrains et s'occupent des animaux sans se rendre compte du luxe que cela représente, le luxe d'avoir  l'esprit serein, le luxe d'avoir la tranquilité de l'esprit, sachant les animaux, nos protégés dans un lieu idéalement conçu pour eux, pour leur bien être.


Divers-37.gif
Repost 0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:39
MOI,
CHAT ERRANT,
J'ACCUSE

Moi, chat abandonné que vous quittez sans considération pour ma survie,
Moi, laissé pour compte, seul dans un appartement à longueur de journée, ou dehors,
alors que de ma portée vous me préférez ce petit chaton,
Moi, maintenant malade et dont vous ne voulez plus,
Moi, que vous abandonnez sur le comptoir du refuge juste parce que j’ai vieilli,
ou que je perds trop mes poils,
Moi, qui ne suis pas stérilisé et qui me procrée à tous venants,
Moi, que votre voisin déteste et qui utilisera des poisons pour m’éliminer,
Moi, chat vulnérable que l'on pourra capturer et martyriser, (euthanasier)
Moi, chat errant car abandonné par VOUS,
J’accuse :

-Les propriétaires des appartements qui me refusent d’emménager avec ma famille,
-Les parents irresponsables qui me prennent pour un jouet ou un cadeau etm'offre
à leurs enfants comme une peluche puis m'abandonnent aux premières vacances,
-Les gens qui m’adoptent mais ne me stérilisent pas, parce qu’il faudrait payer,
-Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour
la très grande majorité d’usines à chiots, chats, oiseaux, rongeurs et autres,
-Certains refuges qui ne se responsabilisent pas et euthanasient, c’est plus facile,
-Les Ordres vétérinaires qui, malgré qu’ils connaissent bien le problème
de l’itinérance chez les chats, ne se concertent pas pour offrir des cliniques
de stérilisation à coût modique et pour sensibiliser la population à la prolifération
des chats errants,
-Certains médias qui, lorsque la nouvelle ne comporte pas d’images choquantes,
parlent peu ou pas de l’abandon, de la négligence, de l’indifférence face
aux chats errants,
-Ceux et celles qui ne lisent pas les communiqués des divers organismes et individus
qui dénoncent la cruauté envers les animaux, sous toutes ses formes ;
car ne vous y trompez pas, l’abandon EST CRUEL et fait tout aussi mal
que les coups et blessures,
-Le gouvernement qui refuse d’injecter des fonds pour aider à la stérilisation,
à l’éducation de la population, à la fondation de refuges,
- La loi qui refuse souvent d'accomplir le code criminel afin que soient renforcées
les mesures de protection et de condamnation de ceux qui abandonnent, maltraitent,
abusent de nous les animaux domestiques,
Mais je remercie :

-Ceux qui aujourd’hui entendent ce cri d’alarme,
-Ceux qui choisiront de se responsabiliser,
-Ceux qui s’impliqueront en favorisant l’ouverture de refuges décents,
-Ceux qui se joindront à ma voix pour éduquer, informer, stériliser, alerter,
-Ceux qui mettront la clef pour fermer leur usine lucrative de production de chats,
et les animaleries qui refuseront de les vendre,
-Ceux qui diffuseront ce cri,
-Ceux qui ont compris qu’ils sont responsables de l’itinérance en recrudescence
 des chats et qui dorénavant choisiront de faire partie de la solution,
-Ceux qui savent que la vie de la rue est une grande source de stress et de mal-être,
-Celles et ceux qui bénévolement nous rescapent, nous soignent,
nous stérilisent, nous trouvent une nouvelle famille où finir nos jours paisiblement
et dans le respect,
-Ceux qui ont compris que ce n’est pas un droit que d’être propriétaire
d’un animal de compagnie, mais un PRIVILÈGE dont on doit se montrer digne,
Moi, chat errant qui mourrait probablement de froid et de faim l’hiver prochain,
si j’avais une voix, si j’avais le choix,j’aurais un foyer,une maison,un terrain.  

Repost 0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 12:42

Extraits du discours de la Méthode
de l'ECOLE DU CHAT 
(Du concept du chat libre et de la protection des bêtes libres à la loi de 99 qui les protège)



..."Une société d'animaux libres ne peut se maintenir en ville que par une amélioration permanente des conditions de leur existence."...
"Considérant que les sociétés de chats libres, protégées par la loi, se multiplieraient à l'infini, le premier engagement des protecteurs, après celui de nourrir les chats libres, sera de contrôler impérativement les naissances et d'immatriculer à l'oreille les bêtes opérées."

"Les animaux libres de la cité appartiennent aux personnes qui les nourrissent et les protègent... Ces derniers acquièrent le droit et le devoir de nourrir les " chats libres " et de les apprivoiser."
..."Il est  bon de considérer que les chats ont droit à un hébergement correct dans leur territoire."

Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 21:16
Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:34

180px-Victor Hugo
À un homme partant pour la chasse

Oui, l'homme est responsable et rendra compte un jour.
Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.
Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.
Te figures-tu donc être un tel but final
Que tu puisses sans peur devenir infernal,
Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,
Échiner le baudet, exténuer la rosse,
En lui crevant les yeux engraisser l'ortolan,
Et massacrer les bois trois ou quatre fois l'an ?
Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,
Confine à l'assassin et touche au sacrilège.
Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.
Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit
Pour donner meilleur goût à la caille rôtie
Que le soleil ajoute une aigrette à l'ortie,
Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier ?
Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.

(Recueil : Dernière gerbe)


Liberté

De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?
De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?
De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?
Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naître
L'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?
Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?
Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-là
Pour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?
Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?
Qui sait si le verdier qu'on dérobe aux rameaux,
Qui sait si le malheur qu'on fait aux animaux
Et si la servitude inutile des bêtes
Ne se résolvent pas en Nérons sur nos têtes ?
Qui sait si le carcan ne sort pas des licous ?
Oh ! de nos actions qui sait les contre-coups,
Et quels noirs croisements ont au fond du mystère
Tant de choses qu'on fait en riant sur la terre ?
Quand vous cadenassez sous un réseau de fer
Tous ces buveurs d'azur faits pour s'enivrer d'air,
Tous ces nageurs charmants de la lumière bleue,
Chardonneret, pinson, moineau franc, hochequeue,
Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux
Ne touche pas à l'homme en heurtant ces barreaux ?
Prenez garde à la sombre équité. Prenez garde !
Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde.
Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?
À tous ces enfermés donnez la clef des champs !
Aux champs les rossignols, aux champs les hirondelles ;
Les âmes expieront tout ce qu'on fait aux ailes.
La balance invisible a deux plateaux obscurs.
Prenez garde aux cachots dont vous ornez vos murs !
Du treillage aux fils d'or naissent les noires grilles ;
La volière sinistre est mère des bastilles.
Respect aux doux passants des airs, des prés, des eaux
Toute la liberté qu'on prend à des oiseaux
Le destin juste et dur la reprend à des hommes.
Nous avons des tyrans parce que nous en sommes.
Tu veux être libre, homme ? et de quel droit, ayant
Chez toi le détenu, ce témoin effrayant ?
Ce qu'on croit sans défense est défendu par l'ombre.
Toute l'immensité sur ce pauvre oiseau sombre
Se penche, et te dévoue à l'expiation.
Je t'admire, oppresseur, criant : oppression !
Le sort te tient pendant que ta démence brave
Ce forçat qui sur toi jette une ombre d'esclave
Et la cage qui pend au seuil de ta maison
Vit, chante, et fait sortir de terre la prison.

(La légende des siècles)



La loi Grammont

Juillet 1850 : l'Assemblée Nationale adopte la première loi consacrée à la protection des animaux, la Loi du comte Grammont (1792 - 1862) - sous la pression de Victor Hugo. Cette loi sanctionne les brutalités commises à l'encontre des animaux domestiques : "Seront punis d'une amende de cinq à quinze francs, et pourront l'être d'un à cinq jours de prison, ceux qui auront exercé publiquement et abusivement de mauvais traitements envers les animaux domestiques. La peine de la prison sera toujours appliquée en cas de récidive".



"Pas une bête qui n'ait un reflet d'infini "
Repost 0