Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:09
Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:06
Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 07:54
Les explorations de Charlie Bird
-Le bruissement de ses ailes
-Son petit cri de pigeonneau
-Son bec qui par petit coup ausculte les nouveaux objets sur son passage
Depuis aujourd'hui le son de ses piaillements a changé.
La voix des pigeonneaux mue-elle?



Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 16:04
Repost 0
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 14:02

 



Le pigeonneau que nous avons surnommé Charlie Bird en écho à Bird, Charlie Parker ou à Charlie Chaplin fait ses premiers pas au sol pour picorer. Il faut tout lui montrer. Ceci dit, rentré dans la volière il a compris que les barreaux permettaient de changer de place et pas besoin de le pousser du nid à la mangeoire, c'est enregistré!
Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 20:59

Je recherche dans le milieu de la protection animale, au sein des refuges, des parcs, des réserves ou chez un  particulier un  emploi éventuellement logé dans un lieu ou je puisse emmener les chats que je protège. Les chats viennent d'être menacés par un nouvelle voisine, juste à coté du micro refuge qu'est le balcon. La pression des menaces devient insupportable. Bien que rien ne soit arrivé depuis trois ans. Une solution à long terme doit être trouvé car l'endurance à des limites et je ne sais pas jusqu'ou cette menace peut aller. Je n'en peux plus! Je vous demande d'en parler autour de vous car il y a forcement un lieu (un bout de terrain) quelque part pour protéger les animaux et pouvoir travailler à proximité. (Quelque soit l'emploi finalement). Merci
Nath

Repost 0
Association Bastet - dans EVENEMENTS
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 15:15

Le pigeonneau se porte bien. Il sait voler et se déplace dans la pièce, volant de l'écran de l'ordinateur (protégé), au pupitre, en passant par le rebord de chaise. Il aime ce petit circuit et il vient se réfugier sur mon épaule.

Hier j'ai mis la grande volière dans cette pièce mais Vince est resté à l'affût et l'oiseau sur son barreau tournait sa tête de tout coté pour le garder en mire. J'ai retrouvé le chat scotché aux barreaux.

Une fois le Vince écarté, l'oiseau s'est énervé et s'est accroché aux barreaux comme pour trouver une ouverture. Je l'ai replacé en hauteur dans la cage de transport pour chat, accroché à la tringle à rideau le seul point inaccessible à l'ensemble des panthères exceptée Choupinette que j'ai trouvée perchée dessus un seul matin.

Aujourd'hui, quand il n'y avait pas un chat, je l'ai remis dans cette volière. Il l'explore avec mon aide car il n'a pas pris l'initiative de la découverte. Il reste sur son barreau à picorer un bout de tissus, qui entoure la cage (chats!)du bas jusqu'à son barreau: du genre:
-Ya que ça à manger!
 Je l'ai déplacé d'un point à l'autre, barreaux, mangeoire, sorte de nid, tout en hauteur. Il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas et repère les lieux. Maintenant ça va, il le fait seul. Il apprend vite, comme: se déplacer sur un barreau! ben c'est pas si évident de faire des pas chassés!

Il fait battre ses ailes, fait sa toilette, dans des contorsions majestueuses, et gonfle son plumage, le duvet blanc de son poitrail avec quelques taches noires, un manteau d'hermine. Il fait la roue avec sa queue et lisse ses plumes aux bords noirs. C'est un spectacle magnifique.
Il avait commencé à s'ébouriffer et se coiffer en liberté dans la maison, mais comme il ne peut rester dehors longtemps car les panthères réclament pour rentrer, je l'ai installé dans la volière.

Elle est face à la fenêtre par laquelle je pense le relâcher et lui donner à manger plus tard.
Les chats sont très intéressés mais ça ne va pas plus loin. Il n'y a que Vince qui s'est mis comme à l'arrêt, puis comme dans un dessin animé, s'est plaqué comme une crèpes contre les barreaux!

Là il est dans l'espèce de nid mais il est sur le qui vive et me regarde. Ok Je le remonte dans son nid!!!!
Ha non il se coiffe! ben non finalement il attend que je fasse quelque chose!
J'arriiiivvveee!!!!!

Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 16:26

Elles sont à un mêtre des chats!!!
Repost 0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 22:04
Repost 0
Association Bastet - dans PHOTOS
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 13:51





Source LPO

Les chats domestiques sont
nourris par l’homme et n’ont pas besoin de chasser pour leur survie. Cependant, le comportement de ces félins varie de façon individuelle : Certains sont des chasseurs prolifiques alors que d’autres n’attrapent rien. Les chats des villes vivent à une plus forte densité que les chats de campagne :
10 – 15 chats/km2 en campagne contre 500 chats/km2 en ville. La proportion d’oiseaux capturés par les chats en ville semble plus importante qu’à la campagne.

La plupart des chats sont des chasseurs opportunistes. Ils attrapent de préférence ce qui se présente plutôt qu’une espèce particulière. Cela signifie que tout ce qui est abondant ou vulnérable peut être potentiellement attrapé. Les chats attraperont des proies même s’ils ne sont pas affamés car cela constitue pour eux un exercice ludique.



L'impact des chats sur les populations d'oiseaux

Les chats domestiques attrapent de préférence les petits animaux communs. Parmi les oiseaux, ils prélèvent souvent les merles noirs, les rougegorges, les mésanges, les pinsons, les étourneaux et les moineaux. Ils s’attaquent préférentiellement aux souris, musaraignes, campagnols, mulots pour les micromammifères. Il ne s’agit donc pas d’espèces menacées. Une récente estimation sur le nombre d’oiseaux capturés en Angleterre fait état de 55 millions d’individus qui seraient ainsi attrapés chaque année par les chats. Cependant, bien que ce chiffre paraisse énorme, il n’y a pas de preuves scientifiques qui montrent que la prédation des 8 millions de chats domestiques anglais ait un réel impact sur les populations d’oiseaux dans ce pays. Par corrélation, le nombre d’oiseaux capturés en France chaque année pourrait avoisiner les 62 millions. Cela peut paraître surprenant, mais plusieurs millions d’oiseaux meurent naturellement chaque année à cause du manque de nourriture, des maladies et d’autres formes de prédation.

Pour les oiseaux du jardin

 

Placez les nichoirs sur un tronc d’arbre hors de portée des chats, c’est-à dire de 1,5 à 2 mètres au-dessus du sol, sans branche latérale à proximité qui pourrait constituer un point d’appui pour les chats. Les nichoirs possédant unreposoir près du trou d’envol favorisent la prédation, il vaut mieux les éviter. Les nichoirs à balcon protègent mieux d’une attaque de prédateur ; enfin, le toit du nichoir doit être incliné pour que les chats n’y trouvent pas prise.

 

Placez la mangeoire hors de portée des chats, c’est-à-dire dans un endroit dégagé pour les distributeurs automatiques et les mangeoires tables de façon à ce que les oiseaux voient le danger arriver de loin et que les chats ne puissent pas se mettre à l’affût derrière un buisson proche. Il peut s’avérer utile de mettre une entrave le long du piquet de la mangeoire, comme un manchon de barbelé ou un cône métallique ou plastique pour empêcher le chat de grimper (voir schéma). Dans tous les cas disposez de préférence la nourriture en hauteur ou sur une table mais jamais sur le sol !

 

Disposez un Stop-minou pour limiter ou stopper l’accès des chats à un arbre, une mangeoire plateau, une pergola où niche une merlette... Vous pouvez mettre en place une mini-herse mobile réglable par un système de maillons indépendants. Cette barrière de protection appelée Stop-minou ne blesse ni l’arbre ni le chat. Lors de la pose, vous veillerez à une hauteur minimale dépassant la hauteur des yeux des personnes fréquentant votre jardin. Cet article spécialisé est disponible dans notre catalogue LPO.

 

Favorisez un jardin naturel avec de nombreux buissons touffus, arbres et arbustes indigènes mais aussi des haies champêtres dans lesquelles les oiseaux pourront se mettre rapidement à l’abri.

 

 

 

 


 

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article