Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 12:06

 


 Le bonheur d'être bien ensemble grace à O Maley
 Un chouette chat 

Repost 0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 22:43

La Rescapée la belle. 
Il  y a un arbuste, un arbousier, en face de mon balcon, les branches effleurent le mur d'un transformateur. En passant par de frèles ramures, la Rescapée, avait essayé d'emmener sa portée de trois chatons sur le toit plat, noyé sous une vigne vierge hors de portée de tous dangers. Malheureusement l'un d'entre eux était coincé dans une petite fourche, au milieu des branches.  Cette courageuse petite mère, sous mes yeux, s'échinait avec peine,  en équilibre précaire sur les branches, à saisir le chaton, attrapant tantôt une patte, tantôt la nuque du chaton. Elle est descendue puis remontée plusieurs fois pour recommencer en passant par dessus et par dessous le chaton, en le tirant, le poussant, mais elle n'arrivait pas à le dégager. Cela a duré longtemps. Il criait aussi, mais elle ne réussissait pas à le décoincer.

J'ai attendu, je ne voulais pas prendre le risque de l'effrayer et qu'elle abandonne son bébé. Après tant d'efforts infructueux, je suis allée l'aider. En montant sur une chaise, j'ai pu cueillir à l'arbre ce chaton. Je l'ai mis au pied de l'arbre. Je suis vite repartie, elle est venu le chercher dès que je suis remontée chez moi.

 Par la suite elle s'est installée sur le balcon dans un carton aménagé pour elle et sa portée. C'est là que tout à commencé pour moi avec les chats libres.

Quand elle a été blessée, sanguinolente, elle n'a pas hésité à venir se réfugier sur le balcon.

Des trois chatons, Casanova, Le Ptit frère et Poussinette, il manque la dernière qui est morte de maladie, trois ans après. Poussinette est venue également nous trouver, un soir, titubante, affaiblie brutalement, atteinte d'une maladie des reins, mais je ne l'ai pas sauvée.

La fille et la mère ont aussi échappé à d'autres dangers. Elles ont été délivrées, l'une après l'autre d'un même piège,  enfermées par je ne sais qui, dans les soubassements d'immeubles.

Je n'ai jamais pu caresser cette chatoune mais je sais qu'elle est confiante. Actuellement elle vient la nuit dormir sur le balcon dans les polaires car il fait froid. 


Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 20:08

O'Malet... ha! O'Malet!.... Ce chat au départ ne s'appelait pas O'Maley mais "le sergent" en raison de son air sévère et de son coup large et trapu, style légionnaire.
L'histoire commence dans un espace vert retiré où l'on essayait quotidiennement d'attirer un petit chaton qui avait été découvert là, afin de le sociabiliser et réussir à le faire adopter. C'était le petit Harry Potter.

Un soir, à l'heure du rendez-vous familier avec Harry Potter, se trouvait là, imposant, perché sur le haut mur du fond, un gros chat mature qui nous regardait.
Je me suis approché du petit Harry, ayant peur qu'il soit attaqué par ce gros matou. Le gros chat à l'air revèche et malgrès ma présence, est descendu de son perchoir avec détermination, comme prêt à en découdre ou à poursuivre le minuscule chaton, mais, contrairement à toute attente le petit Harry s'est dirigé vers lui sautillant, totalement inconscient avec autant de conviction. Il s'est approché du gros chat en accélérant de plus en plus, puis à portée de truffe il s'est approché de l'encolure du matou et lui a donné un grand coup de tête câlin. Le gros matou, un instant surpris s'est arrêté, puis d'un mouvement tournant s'est collé au chaton épaule contre épaule et il lui a rendu un coup de tête affectueux.
A partir de ce moment ces deux chats sont devenus inséparables. De toute évidence le gros matou paternait ce jeune chat et le protégeait.

Je les ai vu, si souvent jouer ensemble. Le gros chat avec une patience infinie se prêtait aux enfantillages mais aussi aux jeux de bagarre du jeune chat. Ils faisaient des roulés-boulés dans des empoignades que le chaton prenait très au sérieux. De toute son énergie Harry Potter tentait d'en imposer au gros chat. O'Maley, lui, se laissait tomber sous les pattes du chaton et un instant, le laissait triompher. Parfois, le chaton l'exaspérait, alors d'un seul élan le petit se retrouvait au tapis immobilisé, maintenu par le cou entre les mâchoire de O'Maley. Un petit cri bref et le gros chat lâchait sa prise. Puis tout recommençait.
La nuit, ou bien à l'heure de la sieste, les deux chats se retrouvaient, ils s'endormaient entremellés après avoir passé un temps considérable à se faire une toilette mutuelle de la tête. Il arrivait que la tête des chats soient complètement trempées.

Ces relations ont perdurés, même lorsque Harry est devenu adulte. Elles se sont même développées.

Harry a rencontré le "petit frère. Ensemble, ils ont choisit un petit bout d'espace vert, pour eux, de l'autre coté d'un grillage. Ces deux là passaient de long moments ensemble. O'Malet les y rejoignait. Le clan s'est agrandit. Et, de la même manière qu'avec Harry, des relations paternelles se sont créées entre O'Maley et ce jeune chat. Chaque fois que le "petit frère" retrouve  O'Maley, les mêmes élans, faits de coups de tête, d'instants immobiles, joue à joue, tête contre tête, de miaulements brefs de reconnaissance perdurent. 

Mais le plus étonnant est que ce genre de contact s'est transmis à d'autres chats et notamment à  des chattes; "R and B", "Trois plumes", "Ouate", " la Jumelle", " la rescapée" et dernièrement à la "blanche et grise". Ces signes de ralliements et de protections affectueuses sont magnifiques. Même Vince, fougueux et exclusif adopte ce comportement.

A suivre...

Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 12:21
  Disparition de nos compagnons:


-Filou (juin/06), Le Corsaire (déc/06), La Petite queue coupée (oct/06), ont disparus.

(Le chat blanc d'un pavillon voisin mitoyen a disparu).

-Le petit frère tigré de la résidence mitoyenne a été retrouvé mort sous une voiture.(dec/06)

-Goliath (fév/07), Poussinette (16/06/06), sont morts de maladie (urée).

-Minette (14/06/06) a été tuée par le staff américain d'un voisin.

-Doudou est morte de tumeurs mammaires (02/06/06).

-Gismo le chat d'un voisin a été retrouvé mort (22/04/07)

-Fifille a été retrouvée morte, suite à un choc (voiture?) (15/05/07)

-Harry Potter  a disparu le 13 juin 2008


 
DISPARUS

  

Repost 0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 10:17

Patch est un chat qui vit ici depuis longtemps. Il avait un maître dans un pavillon alentour. Il nous rejoignait régulièrement pour recevoir tous les soins possible, se bagarrait au passage et restait posté à l'entrée comme un gardien. Son espace de repos  demeurait tout de même le jardin de son pavillon. Il y a plus d'un an son maître a déménagé et l'a laissé ici, seul. Il avait l'habitude de nous rejoindre puis celle de repartir tranquillement dans son territoire personnel, alors nous avons continué de nous occuper de lui, tous les jours.
Le 29 août il
n'était pas au rendez-vous!!!
On l'a appelé, pas de Patch... Le matin, ponctuel d'habitude, toujours pas de Patch...le soir non plus!
Toute la journée, on l'a cherché, en vain.
Le lendemain soir au milieu du groupe de chats réunis, une petite ombre, marchant au ralentit s'est approché.
C'était lui!
Patch avait été emmené récemment chez le vétérinaire car il avait une gingivite et avait du mal à manger. Nous avons cru qu'il était retombé malade. Nous l'avons emmené dans un appartement provisoirement innocupé  et laissé là, la nuit entière, tranquillement, afin d'aller chez le véto le lendemain. Il a mangé aux doigts, a passé la nuit seul. L'angoisse d'être dans un espace inconnu pouvait être pire que le mal. Mais pas d'autres solutions!
Le lendemain matin, après moult calins, en lui présentant son assiette, il mangeait!!!
Il avait disparu en fait, stressé par l'arrivée d'un locataire avec un chien dans son ancienne maison. Celui-ci avait abattu les arbres et les haies. Patch n'avait plus son territoire personnel.
Le lendemain, il a eu droit au même traitement: Un repos complet, un accompagnement, du réconfort. Maintenant, il va bien, il mange, il me suis partout. Il appelle quand il a faim. Il retourne dans son ancien terrain, mais à court terme, on sait qu'il ne pourra plus y accéder pourtant il est certain qu'il sait qu'il n'est pas seul, exilé, abandonné. Pour lui beaucoup d'attention!!!
                                                              

Repost 0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 13:12

La Rescapée porte ce nom car elle a survécu à un accident dont on ignore la nature. Elle est arrivée un matin pour se réfugier auprès de nous. Son épaule gauche était écorchée sur toute sa surface. Les muscles étaient à vifs,  visibles, la peau avait été arrachée complètement, les ligaments de  son articulation étaient coupés, un croc a été cassé.
Pendant toute une journée on a essayé de la capturer. Malgré son état elle s'est enfuit car elle est craintive. Les pompiers, sont venus aider. Enfin, épuisée elle a été attrapée.
N'importe qui aurait fait euthanasier cette chatte. Mais avec détermination nous avons demandé au vétérinaire de tout faire pour la sauver.
Ces vétérinaires ont été remarquables. Ils ont réussi à la reconstituer, réajuster la peau restante et la recoudre, recoudre aussi les ligaments. Tout le système articulaire de sa patte est redevenu fonctionnel.
Nous avons gardé la chatte un mois à la maison dans une grande cage pour qu'elle se rétablisse.


Après un mois, nous lui avons ouvert les portes de la liberté.

Elle est boiteuse mais elle marche, court, grimpe aux arbres. Elle reste toujours à proximité et me suit quand elle me voit. Elle est magnifique en bonne santé. Elle garde ses distances sans gestes de recul quand on s'approche, elle nous envoie une sorte de regard pénétrant et confiant.

Repost 0