Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 12:42

Extraits du discours de la Méthode
de l'ECOLE DU CHAT 
(Du concept du chat libre et de la protection des bêtes libres à la loi de 99 qui les protège)



..."Une société d'animaux libres ne peut se maintenir en ville que par une amélioration permanente des conditions de leur existence."...
"Considérant que les sociétés de chats libres, protégées par la loi, se multiplieraient à l'infini, le premier engagement des protecteurs, après celui de nourrir les chats libres, sera de contrôler impérativement les naissances et d'immatriculer à l'oreille les bêtes opérées."

"Les animaux libres de la cité appartiennent aux personnes qui les nourrissent et les protègent... Ces derniers acquièrent le droit et le devoir de nourrir les " chats libres " et de les apprivoiser."
..."Il est  bon de considérer que les chats ont droit à un hébergement correct dans leur territoire."

Repost 0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:34

180px-Victor Hugo
À un homme partant pour la chasse

Oui, l'homme est responsable et rendra compte un jour.
Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.
Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.
Te figures-tu donc être un tel but final
Que tu puisses sans peur devenir infernal,
Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,
Échiner le baudet, exténuer la rosse,
En lui crevant les yeux engraisser l'ortolan,
Et massacrer les bois trois ou quatre fois l'an ?
Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,
Confine à l'assassin et touche au sacrilège.
Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.
Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit
Pour donner meilleur goût à la caille rôtie
Que le soleil ajoute une aigrette à l'ortie,
Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier ?
Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.

(Recueil : Dernière gerbe)


Liberté

De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?
De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?
De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?
Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naître
L'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?
Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?
Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-là
Pour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?
Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?
Qui sait si le verdier qu'on dérobe aux rameaux,
Qui sait si le malheur qu'on fait aux animaux
Et si la servitude inutile des bêtes
Ne se résolvent pas en Nérons sur nos têtes ?
Qui sait si le carcan ne sort pas des licous ?
Oh ! de nos actions qui sait les contre-coups,
Et quels noirs croisements ont au fond du mystère
Tant de choses qu'on fait en riant sur la terre ?
Quand vous cadenassez sous un réseau de fer
Tous ces buveurs d'azur faits pour s'enivrer d'air,
Tous ces nageurs charmants de la lumière bleue,
Chardonneret, pinson, moineau franc, hochequeue,
Croyez-vous que le bec sanglant des passereaux
Ne touche pas à l'homme en heurtant ces barreaux ?
Prenez garde à la sombre équité. Prenez garde !
Partout où pleure et crie un captif, Dieu regarde.
Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?
À tous ces enfermés donnez la clef des champs !
Aux champs les rossignols, aux champs les hirondelles ;
Les âmes expieront tout ce qu'on fait aux ailes.
La balance invisible a deux plateaux obscurs.
Prenez garde aux cachots dont vous ornez vos murs !
Du treillage aux fils d'or naissent les noires grilles ;
La volière sinistre est mère des bastilles.
Respect aux doux passants des airs, des prés, des eaux
Toute la liberté qu'on prend à des oiseaux
Le destin juste et dur la reprend à des hommes.
Nous avons des tyrans parce que nous en sommes.
Tu veux être libre, homme ? et de quel droit, ayant
Chez toi le détenu, ce témoin effrayant ?
Ce qu'on croit sans défense est défendu par l'ombre.
Toute l'immensité sur ce pauvre oiseau sombre
Se penche, et te dévoue à l'expiation.
Je t'admire, oppresseur, criant : oppression !
Le sort te tient pendant que ta démence brave
Ce forçat qui sur toi jette une ombre d'esclave
Et la cage qui pend au seuil de ta maison
Vit, chante, et fait sortir de terre la prison.

(La légende des siècles)



La loi Grammont

Juillet 1850 : l'Assemblée Nationale adopte la première loi consacrée à la protection des animaux, la Loi du comte Grammont (1792 - 1862) - sous la pression de Victor Hugo. Cette loi sanctionne les brutalités commises à l'encontre des animaux domestiques : "Seront punis d'une amende de cinq à quinze francs, et pourront l'être d'un à cinq jours de prison, ceux qui auront exercé publiquement et abusivement de mauvais traitements envers les animaux domestiques. La peine de la prison sera toujours appliquée en cas de récidive".



"Pas une bête qui n'ait un reflet d'infini "
Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 21:24

Le 18 au matin, j'ai sauvé une petite chatte noire de la mort. Elle n'était pas accidentée, ni victime d'un évènement particulièrement grave, juste un problème de patte.

Elle a risquée de perdre sa vie, pour avoir été emmenée par de bonnes âmes chez un vétérinaire, juste pour être soignée en raison d'une patte abîmée .

La blessure à la patte n'est pas à l'origine du fait d'avoir frôlé la mort.

Elle a juste été emmenée chez un vétérinaire qui fait office de fourrière pour la ville.

Il n'y a aucune enseigne pour prévenir de ce fait sur la vitrine de ce vétérinaire


Au départ:
Un voisin est venu me dire qu'une petite chatte avait une patte en mauvais état, dans une petite zone commerciale, sur le parking...
 
Je suis allée voir et j'ai vu qu'une commerçante essayait de l'attraper et voulait s'en occuper (cage de transport et assiette de croquettes dans la boutique). Elle voulait montrer le problème de la patte qui durait depuis le mois d'aout à un vétérinaire et faire prendre en charge les frais par l'association para municipale qui stérilise des chats libres. Cette petite chatte est une chatte libre restée sauvage.

J'ai laissé mon numéro de téléphone si l'association de la ville refusait de prendre en charge les frais pour les soins. J'étais plus ou moins rassurée, j'en ai  parlé à quelqu'un. Cette personne s'est souvenu avoir  stérilisé il y a des années et relâché une petite chatte noire à cet endroit. (Ce que l'on fait pour les chats libres quand ils sont à personne.)Elle avait heureusement été capturée, stérilisée et tatouée avec l'aide financière d'une autre association que celle de la ville.
C'était bien cette petite chatte là. Elle a donc été  recapturée par cette même personne, celle qui s'en était occupé il y a longtemps et l'a tout de suite reconnue.

Donc attrapée elle a été menée chez un vétérinaire,  j'étais pas là....
Mais quel vétérinaire!
Cette clinique vétérinaire c'est la fourrière du coin!!!! Elle a été conduite en fourrière. Je savais la réalité pour cette clinique  mais la commerçante et la personne qui l'avait attrapée bien que très sceptiques sur cette clinique, l'accueil et sa réputation ne le savaient pas

L'amie m'a rappelé affolée de l'avoir laissée là bas dans cet endroit très trouble. Elle m'a appelé pour être au plus tôt le matin, avant toute opération, aux portes de la clinique pour récupérer la chatte qui après reflexion ne serait pas soignée, mais mise à mort.

L'association de la ville ne fait que stériliser les chats et non soigner les chats sauvages.

Au bout de 8 jours, tout chat non réclamé par son propriétaire ou non identifié est propriété de la fourrière qui peut le mettre à mort.

Etre allées chez ce vétérinaire/fourrière pouvait être une erreur fatale pour cette chatte qui devait être soignée bien que sauvageonne.

Il a fallu récupérer la petite chatte au nom de l'association qui l'avait faite stérilisée et HEUREUSEMENT TATOUEE. Je me suis faite accompagnée par un membre de l'association de la ville, navrée de ne pas assurer les soins, et confirmant que je prennais  la charge de l'animal, propriété de l'autre association.

J'ai du signer une décharge et payer une nuit de fourrière. Batailler pour récupérer l'animal. Faire valoir la propriété de l'association. Une mise a mort par une fourrière ici, (je l'ai vu est facturée 64 euros), une nuit de garde 20 euros.......(sans commentaires)

La chatte a donc été sauvée d'une mise à mort certaine, dans l'ombre...

-VERIFIEZ QUEL EST LE VETERINAIRE, DE VOTRE VILLE QUI FAIT FOURRIERE ET ALLEZ VOIR AILLEURS!!!!!!!!

-QUELLE SPA FAIT AUSSI FOURRIERE ...

-QUI FAIT DOUBLE JEUX...

-QUELS SOINS SONT PRIS EN CHARGE DANS LES ASSOCIATIONS DE PROTECTION!

-NE LAISSEZ PAS LES ANIMAUX DANS D'AUTRES MAINS SANS VOUS RENSEIGNER.

(L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE)

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 17:59

L 'article d'Eric link  éclaire bien des choses .
Les "nourriciers" à la dérive, portent parfois comme certaines associations de protection, un tord considérables aux animaux. Cela entraine pour nos petits félins des souffrances et des supplices inimaginables.
http://coeurdechat.over-blog.com/article-33558313.html

Ici, il y a eu une femme mais aussi un homme qui nourrissaient les chats.
 

Cette occupation quotidienne n'était pour ces gens qu'une manipulation d'êtres vivants autour de fantasmes divers sur l'errance, la survie, la charité.

 Il ne s'agit pas d'amour pour les animaux. Il leur importaient peu de procurer des soins contre les maladies, de disposer de suffisamment de nourriture pour tous, de créer une nécessaire coexistence heureuse entre les chats et les humains, encore moins de stériliser.

Seul leur gout pour des êtres vivants vulnérables, simple objet de fantasmes comptait.

Je lutte contre ces pseudo nourriciers, ces pseudo associations qui par leur maltraitantes, leur négligences, les euthanasies de complaisances condamnent tant de nos chats à court ou moyen terme. Dans cet article, il y a tout l'éventail des horreurs.....


Pourtant....Il faut rappeler que les nourriciers dispensent le premier de tous les soins, la nourriture, ils sont indispensables, mais les authentiques ne s'arrêtent jamais là!!!

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 15:52

Le sauvetage du moineau, du martinet, ainsi que l'oiseau rapporté par la Puce à sa maitresse m'ont apporté un sujet de reflexion.
 
On accuse les chats d'être des prédateurs, qui à l'image des chasseurs bien humains, s'amusent à tuer pour le plaisir. Certains amateurs d'oiseaux haïssent les chats.

Je pense que nos chats sont là encore, l'objet d'un transfert. Les seuls chasseurs qui aiment tuer sont les hommes.

Un chat bien nourrit récupère dans le jardin des objets volants ou qui courent, des êtres vivants oui.  Mais n'attrapent t-il pas des animaux en sursis, dont la mort est déjà programmée?

Un martinet ne peut être attrapé par un chat. C'est un animal qui reste en vol permanent exception faite, des martinets blessés, qui de toute façon ne peuvent plus s'envoler du sol, car ils sont trop lourds. Voila une des proies de mon Vince!

La petite hirondelle rapportée vivante par Puce chez ma voisine n'a pas survécue, mais j'ai constaté que son avant patte était collée au poitrail. Elle était mal formée.

Mon petit moineau présentait des problèmes de jabot. Un gonflement du jabot qui était impressionnant (une stase du jabot). La diète était efficace mais la veille d'être relâché, je l'ai trouvé mort! Le poitrail était bizarre. Ma Choupinette l'avait ramenée aussi vivant. Ne nous voyait-elle pas nous occuper de Charlie Bird, un bel oiseau vivant à la maison?

Les parents des oiseaux jettent hors du nid des oisillons (mal formés, trop parasités) que nos chats récupèrent et nous ramènent fièrement sans forcément les manger. Les ont-ils chassés? Rien n'est moins sur!

Mon Vince avait attrapé une tourterelle qui semblait en bon état. L'était-elle? J'ai fait lâcher prise à mon Vince mais était-elle viable? Elle s'est envolée le lendemain mais cela ne veut pas dire qu'elle n'avait pas une faiblesse congénitale.

Nos chats ne seraient-ils pas à l'encontre de ce que l'on dit, des êtres jouant un rôle bénéfiques dans le biotope particulier de nos jardins, entrant dans l'équilibre de cette petite faune? Ils nettoient peut-être simplement le terrain?

Une étude sur ce biotope serait bienvenue, ainsi que sur la nature des proies ramenés par les chats à leurs compagnons humains.  Je suis persuadée que le résultat serait surprenant et viendrait  défendre nos félins traqués par les amateurs d'oiseaux! (voir sur les forums des amateurs d'oiseaux ) et ceux qui leur attribuent par transfert, le plaisir humain de tuer.
Nath

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 14:19
Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 17:27

Entre: Ceux qui discutent de la vie ou de la mort d'un animal et laissent tribune à tous les points de vue y compris celui du plaisir de tuer, ceux qui protègent leur animal préféré et voudrait faire disparaître les autres qui ne vont pas avec, ceux qui prétendent protéger et qui se sentent autoriser à détruire un animal selon une sélection autoritaire et arbitraire, ceux qui se divertissent comme d'un sport de luttes à mort entre animaux ou contre un homme, ceux bien sur, qui tuent directement ou détruisent après usage. ....je n'ai jamais entendu en si grand nombre, de voix qui parlent de la mort des animaux, de la pseudo nuisance des animaux et de leur mise à mort. C'est un espèce de bruit de fond assourdissant.

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 13:51





Source LPO

Les chats domestiques sont
nourris par l’homme et n’ont pas besoin de chasser pour leur survie. Cependant, le comportement de ces félins varie de façon individuelle : Certains sont des chasseurs prolifiques alors que d’autres n’attrapent rien. Les chats des villes vivent à une plus forte densité que les chats de campagne :
10 – 15 chats/km2 en campagne contre 500 chats/km2 en ville. La proportion d’oiseaux capturés par les chats en ville semble plus importante qu’à la campagne.

La plupart des chats sont des chasseurs opportunistes. Ils attrapent de préférence ce qui se présente plutôt qu’une espèce particulière. Cela signifie que tout ce qui est abondant ou vulnérable peut être potentiellement attrapé. Les chats attraperont des proies même s’ils ne sont pas affamés car cela constitue pour eux un exercice ludique.



L'impact des chats sur les populations d'oiseaux

Les chats domestiques attrapent de préférence les petits animaux communs. Parmi les oiseaux, ils prélèvent souvent les merles noirs, les rougegorges, les mésanges, les pinsons, les étourneaux et les moineaux. Ils s’attaquent préférentiellement aux souris, musaraignes, campagnols, mulots pour les micromammifères. Il ne s’agit donc pas d’espèces menacées. Une récente estimation sur le nombre d’oiseaux capturés en Angleterre fait état de 55 millions d’individus qui seraient ainsi attrapés chaque année par les chats. Cependant, bien que ce chiffre paraisse énorme, il n’y a pas de preuves scientifiques qui montrent que la prédation des 8 millions de chats domestiques anglais ait un réel impact sur les populations d’oiseaux dans ce pays. Par corrélation, le nombre d’oiseaux capturés en France chaque année pourrait avoisiner les 62 millions. Cela peut paraître surprenant, mais plusieurs millions d’oiseaux meurent naturellement chaque année à cause du manque de nourriture, des maladies et d’autres formes de prédation.

Pour les oiseaux du jardin

 

Placez les nichoirs sur un tronc d’arbre hors de portée des chats, c’est-à dire de 1,5 à 2 mètres au-dessus du sol, sans branche latérale à proximité qui pourrait constituer un point d’appui pour les chats. Les nichoirs possédant unreposoir près du trou d’envol favorisent la prédation, il vaut mieux les éviter. Les nichoirs à balcon protègent mieux d’une attaque de prédateur ; enfin, le toit du nichoir doit être incliné pour que les chats n’y trouvent pas prise.

 

Placez la mangeoire hors de portée des chats, c’est-à-dire dans un endroit dégagé pour les distributeurs automatiques et les mangeoires tables de façon à ce que les oiseaux voient le danger arriver de loin et que les chats ne puissent pas se mettre à l’affût derrière un buisson proche. Il peut s’avérer utile de mettre une entrave le long du piquet de la mangeoire, comme un manchon de barbelé ou un cône métallique ou plastique pour empêcher le chat de grimper (voir schéma). Dans tous les cas disposez de préférence la nourriture en hauteur ou sur une table mais jamais sur le sol !

 

Disposez un Stop-minou pour limiter ou stopper l’accès des chats à un arbre, une mangeoire plateau, une pergola où niche une merlette... Vous pouvez mettre en place une mini-herse mobile réglable par un système de maillons indépendants. Cette barrière de protection appelée Stop-minou ne blesse ni l’arbre ni le chat. Lors de la pose, vous veillerez à une hauteur minimale dépassant la hauteur des yeux des personnes fréquentant votre jardin. Cet article spécialisé est disponible dans notre catalogue LPO.

 

Favorisez un jardin naturel avec de nombreux buissons touffus, arbres et arbustes indigènes mais aussi des haies champêtres dans lesquelles les oiseaux pourront se mettre rapidement à l’abri.

 

 

 

 


 

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 14:06


 Quelque soit le coté ou l'on se tourne c'est atrocités sur atrocités !!!
Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 12:14

Voila, TOM POUCE est stérilisé.
Je demande pardon aux chats de mutiler leur élans naturels mais je ne connais pas d'autres moyens de contrôler les naissances.(la pilule est dangereuse)
C'est indispensable mes chats!
C'est le seul moyen de pouvoir vous garantir un peu de bien être, des soins vétérinaires, de la nourriture pour tout le monde, un peu de tolérance des humains puisqu'il faut cohabiter avec eux et qu'ils ont pris tous les territoires sauvages.
Même nous les humains, et les femmes en particulier, pour améliorer notre sort nous contrôlons les naissances.
Quand je suis arrivée les chatons naissaient et mouraient tout aussi facilement. L'équilibre se serait peut être maintenu, l'équilibre "naturel", mais la vie d'un chat individuellement  n'aurait pas eu d'autre sens que cet "équilibre" naissance/mort.
Les souffrances de la vie naturelles auraient été multiples avec peu de bien être, un état de survie sur un fil permanent, peu de longévité (trois ans en moyenne). Vous auriez été victimes également  de la cruauté des humains jaloux de leur territoire et obsédés de le défendre par les moyens les plus cruels et odieux.
Je suis vraiment désolée mais je vous vois profiter et savourer les plaisirs de l'existence, et cela me console et me rassure.

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article