Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation Du Blog

  • : Le blog de Bastet
  • Le blog de  Bastet
  • : Protection des chats libres et des animaux vivants librement dans la ville. Défense et droit des animaux.
  • Contact

LE SALON DU BLOG

 

Fantaisies littéraires

 

Roman d'un CHAT

P'tit chat

 

Musique

LA MUSIQUE DE BASTET

 

 

 

SOLIDARITE





Un clic pour nourrir un animal
ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Allez-y!

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 23:07



La petite mangeoire accrochée sur le rebord du volet, tout contre le balcon où sont les chats permet aux tourterelles de venir manger. Même si un chat voulait sauter, la tourterelle a le temps de s'envoler. Le temps pour un chat d'accéder à ce rebord très mince et les acrobaties pour y parvenir permet à l'oiseau de se rendre compte du danger. Le volet qui devient un perchoir est intéressant aussi car les déjections de tourterelles tombent dans le jardin dans la terre et ne gène personne.
Le problème c'est que les tourterelles aussi se chamaillent, et que certaines attendent sur d'autres balcons de pouvoir manger en paix. On a du arrêter de les nourrir pour ne pas risquer les ennuis et les répercutions sur les chats.....
Enfin le système marche bien!

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 13:02

Il me vient un sentiment de révolte contre toutes ces personnes qui s'occupent des animaux. Ces gens ne respectent pas le fait que le sort d'une existance est de rester en vie jusqu'à la mort.
Nous n'avons pas à être interventionniste pour des raisons autres que celle de sauver des vies, de protéger, d'éviter les souffrances de l'agonie.
Je suis écoeurée des cruautés que subissent les animaux par les gens sadiques, tout autant que par ceux qui "gèrent" les animaux, que ce soient les élevages, les chasseurs et les associations de "protection animale" qui sous toutes sortes de prétextes justifient l'euthanasie parce que trop vieux, trop malade, trop laid....c'est juste plus facile (Voir J'ACCUSE, un plaidoyé TRES complet pour les chats libres!!!!!).

Je tiens à établir le fait que je suis sur le terrain 24 heures sur 24 avec plus de vingt chats, que je suis quasi seule à veiller à leur sauvegarde, que je ne prétends rien savoir par avance, que tout est sujet de réflexion, que je subis des pressions de toute part comme toute personne qui s'engage à protéger des animaux.
Ma révolte n'est pas de canapé. La réalité est une souffrance, faite de déchirements intenses, mais aussi du nécessaire devoir de se renseigner pour tout, surtout avant de mettre fin aux jours d'un animal sous des prétextes sanitaires!!!
J'ai trouvé à l'Ecole du chat des personnes qui oeuvrent dans ce sens, ainsi que des vétos, quelques personnes reconnaissantes! 
J'ai en horreur les gens qui pétris de préjugés et influencés par des alliances avec des collectivités font le sale boulot en toute bonne conscience!!!!
J'ai refusé l'aide de plus une d'entre-elles, de ces personnes inutiles, liées aux collectivités, qui éliminent les problèmes et ne résolvent rien à long terme. (Présence de chats errants non protégés)  Elles laissent plus d'une bonne volonté sur la route, souvent en plein désarroi mais qu'importe, parce qu'elles ont une raison sociale d'exercer, elles se donnent raison! 

Pour autant, la liberté est chère payée à tout point de vue.

MOI,
CHAT ERRANT,
J'ACCUSE

Moi, chat abandonné que vous quittez sans considération pour ma survie,
Moi, laissé pour compte, seul dans un appartement à longueur de journée, ou dehors, alors que de ma portée vous me préférez ce petit chaton,
Moi, maintenant malade et dont vous ne voulez plus,
Moi, que vous abandonnez sur le comptoir du refuge juste parce que j’ai vieilli, ou que je perds trop mes poils,
Moi, qui ne suis pas stérilisé et qui me procrée à tous venants,
Moi, que votre voisin déteste et qui utilisera des poisons pour m’éliminer,
Moi, chat vulnérable que l'on pourra capturer et martyriser,
Moi, chat errant car abandonné par VOUS,
J’accuse :

- Les propriétaires des appartements qui me refusent d’emménager avec ma famille,
- Les parents irresponsables qui me prennent pour un jouet ou un cadeau et m'offre à leurs enfants comme une peluche puis m'abandonnent aux premières vacances,
- Les gens qui m’adoptent mais ne me stérilisent pas, parce qu’il faudrait payer,
- Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour la très grande majorité d’usines à chiots, chats, oiseaux, rongeurs et autres,
-Certains refuges qui ne se responsabilisent pas et euthanasient, c’est plus facile,
- Les Ordres vétérinaires qui, malgré qu’ils connaissent bien le problème de l’itinérance chez les chats, ne se concertent pas pour offrir des cliniques de stérilisation à coût modique et pour sensibiliser la population à la prolifération des chats errants,
- Certains médias qui, lorsque la nouvelle ne comporte pas d’images choquantes, parlent peu ou pas de l’abandon, de la négligence, de l’indifférence face aux chats errants,
- Ceux et celles qui ne lisent pas les communiqués des divers organismes et individus qui dénoncent la cruauté envers les animaux, sous toutes ses formes ; car ne vous y trompez pas, l’abandon EST CRUEL et fait tout aussi mal que les coups et blessures,
-Le gouvernement qui refuse d’injecter des fonds pour aider à la stérilisation, à l’éducation de la population, à la fondation de refuges,
- La loi qui refuse souvent d'accomplir le code criminel afin que soient renforcées les mesures de protection et de condamnation de ceux qui abandonnent, maltraitent, abusent de nous les animaux domestiques,Mais je remercie :

- Ceux qui aujourd’hui entendent ce cri d’alarme,
- Ceux qui choisiront de se responsabiliser,
- Ceux qui s’impliqueront en favorisant l’ouverture de refuges décents,
- Ceux qui se joindront à ma voix pour éduquer, informer, stériliser, alerter,
- Ceux qui mettront la clef pour fermer leur usine lucrative de production de chats, et les animaleries qui refuseront de les vendre,
- Ceux qui diffuseront ce cri,
- Ceux qui ont compris qu’ils sont responsables de l’itinérance en recrudescence des chats et qui dorénavant choisiront de faire partie de la solution,
- Ceux qui savent que la vie de la rue est une grande source de stress et de mal-être,
-Celles et ceux qui bénévolement nous rescapent, nous soignent, nous stérilisent, nous trouvent une nouvelle famille où finir nos jours paisiblement et dans le respect,
- Ceux qui ont compris que ce n’est pas un droit que d’être propriétaire d’un animal de compagnie, mais un PRIVILÈGE dont on doit se montrer digne,
Moi, chat errant qui mourrait probablement de froid et de faim l’hiver prochain,
si j’avais une voix, si j’avais le choix,j’aurais un foyer.

POUR TOUS CEUX QUI ONT ETE SAUVES MALGRES LEURS MAUVAISES  ALLURES

Pour elle, trop maigre!
(parce qu'enfermée dans un vide sanitaire)



Pour lui, trop laid avec son oeil en moins!
(disparu en 2006)



Pour elle condamnée parce que victime d'un accident!



Pour elle, emmenée chaton chez le véto, parce qu'une voisine qui nourrissait les chats était effrayée par un méchant coryza (sauvée par le véto) Mon ptit bonheur!



Pour tous les autres dont je n'ai pas de photos !!!! Volontiers et facilement expédiés les uns après les autres dans l'autre monde par de bonnes âmes de la protection animale, et par des fous qui maltraitent et tuent les chats!

Je suis révoltée une fois de plus: Comprenne qui pourra!

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 17:11
Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 16:50

La vigilance, l'attention et l'amour que l'on porte aux animaux a parfois besoin d'être partagés avec d'autres êtres humains.  Cette passion pour nos compagnons est un bonheur mais il est rare de se réjouir avec d'autre de ce qui est merveilleux pour nous!
L'intérêt et la compassion parfois s'éveillent lors d'évènements spectaculaires, souvent dramatiques mais un silence s'installe quand tout semble aller normalement.
Le groupe de chats vit paisiblement. Les chats sont discrets, dormants de nombreuses heures dans le petit refuge, ou bien éparpillés sous les bosquets. Cette cohabitation dans l'indifférence est sans doute préférable.
Les choses extérieures et banales, hors de la sphère quotidienne intéressent peu. Les chats libres, vivants à nos coté ne regardent personne.  Pour nous, qui les avons inscrit dans notre paysage mental, le comportement, les allures, leurs regards, et les témoignages de reconnaissance de nos compagnons sont essentiels. Ils le savent. L'attachement aux chats des rues est une aventure souvent solitaire.


Roudoudou noir, un des matous les plus forts, du genre trapu et bagarreur doit prendre un médicament car il tousse et ses yeux pleurent.
Quand il fait froid, je masse et frictionne les chats énergiquement pour les réchauffer. Lui, il apprécie tout particulièrement.
Je lui ai présenté depuis cinq jours le cachet dans la main sans le cacher dans la nourriture. Il pose son museau sur mes doigts et parce qu'il a besoin d'être guérît et qu'il sait que je m'occupe de lui, il le mange...

Il est si sauvageon que d'avaler un cachet qui n'a ni goût, ni odeur, tendu dans une main,  me semble magique et je regrette que personne ne voit ça....

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 16:03
Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 19:31


Voici les deux projets:
Une chambre protégée du vent et de la pluie mais qui peut devenir une terrasse solarium les beaux jours, destinée au balcon-refuge  (deux exemplaires). Les chats de ce groupe dorment ensemble pour se tenir chaud.

La jardinière-abris est destinée au jardin pour des abris individuels qui s'intégrent aux plantations, aux massifs. Des niches végétales pour le bien être des chats et des résidents.

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 22:09


Extrait choisi sur le site de l'Ecole du chat: Voir le lien
Extrèmement important pour les chats libres. Une réussite et un aboutissement rare....

"Le terme- dont la paternité revient à Michel Cambazard- est lié à celui de « chat-lm ». Ce dernier, il y a 25 ans, a fait sourire les indifférents et les détracteurs du chat libre.
Et pourtant, la domiciliation est l'aboutissement indispensable de la prise en charge des chats libres sur leur territoire: le chat-lm , c'est l'abri, qui remplace les cartons, polystyrènes et plastiques misérables qui, de tout temps, ont été offerts aux chats. . .
Il peut être fabriqué « maison », ou être une niche à chien améliorée, il peut être à étage, avec mezzanine, grand ou petit. . ., en épicéa massif ou en bois marine, l'essentiel c'est qu'il protège du froid et de la pluie. . .
Mais le « chat'lm » doit être aussi protégé des actes de vandalisme. . . c'est pour cette raison que nous avons imaginé «l'Enclos» - clôture en grillage fermée par une porte, mais agrémentée de chatières pour la libre circulation des chats.

La réussite de la domiciliation dépend de deux facteurs : d'une part, l'accord des autorités locales : direction d'hôpital, OPHLM, Parcs et Jardins. . ., d'autre part, la présence sur place d'une personne responsable de l'entretien de l'Enclos et des abris.
L'installation d'un enclos dans un lieu éloigné des regards l'expose au vandalisme...."

 



On y arrivera!!!
Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 00:37




Extrait du Discours de la méthode de l'Ecole du chat
Article 4 - L'hébergement du chat libre

Une société d'animaux libres ne peut se maintenir en ville que par une amélioration permanente des conditions de leur existence, il est donc bon de considérer que les chats ont droit à un hébergement correct dans leur territoire. Cette maison à chats possédera un auvent où sera déposée la nourriture, et une ouverture en forme de chattière, dirigeable à distance. Cette maison ne sera, en somme, qu'une trappe aménagée confortablement.
Déposée dans un endroit interdit au public, cette maison " participera ", par sa forme esthétique, au jardin-paysage où l'espace est organisé par le relief du site et des arbres.

Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 21:19

LIBRES
Ce jour est une date anniversaire. Depuis le 6 janvier 1999, les chats vagabons sont enfin libres et protégés par la loi!!!!!


Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 19:28


   Barack Obama défendra les droits des animaux aux Etats-Unis ; il  ne sera pas seulement le président du peuple américain, mais également de ses animaux. "Et pour les droits des animaux, que ferez-vous?" lui aurait crié du public une femme lors d'un meeting à Las Vegas en janvier dernier. Obama répondit qu'il se sentait très concerné par les droits des animaux, "pas seulement parce que j'ai deux petites filles qui veulent un chien". Il a rappelé qu'en tant que sénateur de l'Illinois,il avait fait passer une loi visant à arrêter les massacres de chevaux pour la consommation humaine dans son Etat, une mesure soutenue par l'association de défense la plus populaire des USA, Humane Society. "J'ai voté pour alourdir les peines pour maltraitance d'animaux, et également pour qu'on y incorpore un suivi psychologique. La violence envers les animaux est inacceptable, mais surtout elle reflète la violence que l'on peut avoir envers les autres, comme la violence domestique par exemple. En tant que président, je veillerai à ce que les crimes envers les animaux soient considérés avec le plus grand sérieux". Barack Obama a été sénateur de l'Illinois pendant huit ans, durant lesquels il a fait passer une douzaine de lois de protection animale. Parmi lesquelles donc, l'alourdissement des peines pour maltraitance, l'obligation pour les vétérinaires de signaler tout acte suspect de maltraitance ou s'apparentant aux combats d'animaux, l'interdiction d'abattre des chevaux pour la consommation humaine, et davantage de critères pour les animaleries et éleveurs. La loi sur l'abattage des chevaux avait été votée en 2005, mais Barack Obama a également soutenu des lois contre les combats de chiens et de coqs, pour l'interdiction de posséder des chiens de combats et pour sanctionner les spectateurs.
(Source AP -7 nov 2008)


 



Repost 0
Association Bastet - dans POINT DE VUE
commenter cet article